Dans Actualités

Réaction du mouvement Archipel Demain aux propos tenus par Annick GIRARDIN dans sa dernière vidéo tournée à Miquelon.

1. PPRL

Selon Annick GIRARDIN tous les élus travaillaient depuis 6 mois avec l’Etat sur le dossier. Toujours selon elle, ces élus connaissaient la carte.
Comment peut-elle vous faire croire qu’elle n’était pas au courant alors :
– ELLE qui prétend suivre au jour le jour les dossiers de l’Archipel,
– ELLE qui a préparé personnellement les moindres détails de la visite de François Hollande.
Tout le monde se souvient du coup de gueule mémorable et touchant du Maire de Miquelon-Langlade devant François Hollande dans le Cap.

2. Les projets de la Collectivité qu’elle aurait soutenus ?
Selon Annick GIRARDIN, elle ne s’est jamais opposée à Paris aux projets de la collectivité :
– Tout le monde se souvient de son opposition sur le statut actuel, de son passage en force avec François Hollande et Manuel Valls, de leur reculade historique dans la Vème République et de sa volonté de faire disparaître la Mairie de Miquelon.

– Elle cite en exemple le soutien au câble numérique ? Tout le monde se souvient de la campagne de 2012 et de ses déclarations lors du débat télé où elle exprimait son opposition à notre projet. Au plus haut niveau national, certains acteurs ne comprenaient pas l’opposition de la député de l’Archipel sur un tel projet.

– Défiscalisation des ferries ? Elle s’est toujours opposée à ce projet. Elle nous inquiète par sa méconnaissance des dossiers, car si une défiscalisation avait été demandée premièrement elle l’aurait fait capoter et deuxièmement elle aurait évidemment été portée par une société d’économie mixte comme pour l’ATR 42-500.
Nous lui rappelons enfin que l’Agence Française de Développement était sous sa tutelle quand cette banque a instruit notre demande d’emprunt… qui est tombée aux oubliettes comme par enchantement. Jamais elle ne nous a soutenus sur ce dossier.

3. Incendie des ateliers de Miquelon-Langlade
« Je peux m’engager, tant que je serais là, la totalité de la somme sera versée avant la fin de l’année » à la Mairie de Miquelon : encore heureux il s’agit seulement du respect de la signature et de la parole de l’Etat qu’elle soit là ou pas. La continuité de l’Etat ne tient pas à la réélection d’Annick GIRARDIN.

D’ailleurs en grande républicaine qu’elle est, lors de la signature de la fameuse convention à Miquelon, le CESE Yannick CAMBRAY et le Député (le vrai) Stéphane CLAIREAUX étaient invités par la Ministre à cette signature, par le Président de la Collectivité…travaillons ensemble, un jour.

Articles récents
Contactez-nous

Laissez-nous un message. Nous vous répondrons le plus vite possible.

Illisible? Changer le texte